Migrants : l’initiative personnelle prend la relève là où l'Etat échoue

Alors que les images des migrants noyés ou asphyxiés choquent la Toile, l’Europe peine à trouver des accords sur l’accueil et la prise en charge des réfugiés. L’Allemagne a pris des premières décisions à la portée historique en ouvrant largement ses frontières aux réfugiés syriens ; mais les autres pays sont plus timides dans leur approche.

Pourtant, il est urgent d’agir. Les initiatives d’individus indignés par une situation moralement insoutenable prennent aujourd’hui le pas sur l’action des Etats.

Pourquoi tant d’hésitation des Pays Européens ?

La crise des migrants, si elle n’est pas nouvelle, s’aggrave sérieusement actuellement. En Syrie en particulier, dont provient près de 20% des demandeurs d’asile, la situation politique s’enlise et les conflits armés ne paraissent pas devoir connaître une résolution prochaine. L’été, le contexte climatique (mer calme, températures clémentes) se prête bien à l’intervention des « passeurs », qui font entrer en masse les migrants sur le territoire européen

Mais une fois sur le territoire, l’errance des demandeurs d’asile commence. En effet, les Pays de l’Union peinent à accorder leurs violons sur l’opportunité (ou pas) d’accueillir ces réfugiés. L’Espace Schengen, qui permet une libre circulation des personnes sur tout le territoire européen, suppose en effet que l’accueil réservé soit potentiellement le même dans chacun des Etats membres. Or, si l’Allemagne, avec son déficit de naissance et sa population vieillissante, voit d’un bon œil l’arrivée d’une main d’œuvre jeune qui donnerait un sérieux coup de pouce à sa population active, il n’en va pas de même dans tous les pays. Beaucoup craignent notamment de ne pas pouvoir faire face matériellement à l’afflux massif de réfugiés et de se retrouver face à une grave crise – interne, celle-ci.

Et au-delà même de ces problématiques, les populations européennes ne sont pas toutes favorables à l’accueil humanitaire. Les Français en particulier, sont en majorité opposés à un assouplissement des conditions d’accueil.

L'Europe fait face à la plus grande vague de réfugiés depuis 30 ans. Source : lemonde.fr
L'Europe fait face à la plus grande vague de réfugiés depuis 30 ans. Source : lemonde.fr
55% des français opposés à l'assouplissement de l'octroi du statut de réfugié. Source : le Parisien
Une majorité de Français s'oppose à un accueil plus large des migrants. Source : leparisien.fr

Des initiatives personnelles remarquables

Face à l’inertie des gouvernements, les particuliers, associations et autres initiatives privées se substituent à l’action publique. Partout en Europe (en et hors UE), on assiste à une volonté de pallier l’inaction de l’Etat par une action individuelle. Voici un petit tour d’horizon des actions entreprises.

L’Islande pour les réfugiés

Le 30 août, une jeune écrivaine islandaise a lancé une page Facebook pour réunir tous les Islandais favorables à l’accueil des immigrés, et recenser les aides proposées par les individus : dons, hébergement… L’initiative compte 17.000 supporteurs, et a poussé le premier ministre islandais à convoquer le gouvernement pour réévaluer les chiffres de l’accueil des réfugiés.

L'Islande lance un appel pour la Syrie via Facebook
Une jeune écrivaine islandaise lance un appel pour accueillir les réfugiés syriens

Un milliardaire égyptien propose d’établir une terre d’accueil

Plus spectaculaire – même si l’idée est qualifiée de « folle » par son auteur lui-même -, un milliardaire égyptien a proposé d’acheter une île à la Grèce ou l’Italie pour accueillir les réfugiés, et bâtir une nouvelle nation pour tous ces apatrides. Si l’initiative présente de nombreuses incertitudes (et pose quelques questions d’ordre éthique), elle n’en reste pas moins la tentative louable d’un particulier outré par la situation actuelle

Allemagne : Refugees Welcome

Né de l’indignation d’un jeune couple face au traitement dégradant des réfugiés en Allemagne, le site Internet Refugees Welcome met en relation des migrants en situation précaire avec des particuliers en Allemagne et en Autriche qui disposent de possibilités d’hébergement. Le mouvement gagne en traction et le lancement dans d’autre pays (y compris la France) est en cours.

Allemagne Autriche Refugees Welcome propose d'heberger des refugies
En Allemagne et en Autriche, le site Refugees Welcome propose d'héberger des réfugiés

France : Singa propose des foyers d’accueil

Association créée en 2012, Singa propose de faciliter l’intégration des Migrants « légaux » (ayant obtenu leur statut de réfugié en France) en organisant des activités de loisir mais aussi d’accession à l’emploi entre les réfugiés et les particuliers en Ile-de-France. Elle propose aussi aux volontaires de mettre à disposition leurs chambres vacantes pour offrir un foyer temporaire aux réfugiés.

Que peuvent faire les individus ?

Toutes ces initiatives, plus ou moins facile à imiter, sont une source d’inspiration qui donne envie d’agir pour suppléer l’action encore balbutiante des Etats. Mais, concrètement, que faire ?

Le Web agit comme un facilitateur d’initiatives et permet aux bonnes idées de se diffuser.

Si vous souhaitez joindre votre voix à celle de ceux qui s’indignent du manque d’action de l’Etat, signez les pétitions en ligne qui visent à faire bouger le monde politique sur la question de l’accueil des migrants. Amnesty International, Avaaz ou de Change.org sont trois acteurs crédibles (parmi d’autres) qui peuvent vous aider à faire entendre votre avis.

Aider les associations locales est une bonne réponse pour ceux qui veulent s’engager plus directement. Singa, déjà citée plus haut, vous propose de vous investir dans des activités auprès des migrants, voire de mettre à disposition votre chambre d’ami pour quelques semaines. La carte interactive sur AiderLesRefugies.fr vous permet d’avoir accès en un clin d’œil aux initiatives près de chez vous qui ont besoin d’un coup de main.

Une autre solution est d’adresser des dons aux ONG qui aident les migrants. Que ce soient les grandes associations à la portée internationale comme L’ONU ou Médecins du Monde, ou bien des initiatives plus spécifiques telles que la Cimade, vous trouverez toutes les informations nécessaires sur leur site Internet.

Les plateformes de Crowdfunding, actrices montantes du financement en ligne, ne sont pas en reste. JustGiving, une plateforme dédiée au crowdfunding d’action humanitaires, vous permet de soutenir des communautés telles que CalAid, qui vient en aide aux réfugiés du camp de Calais.

Enfin, les plus entreprenants verront peut-être naître une idée de startup permettant d’aider activement les migrants, à l’image de WeConnect, Cucula ou Hotel Utopia !

Amnesty International pétition pour l'accueil des migrants
Amnesty International lance une pétition pour inciter les représentants français à se manifester en faveur des réfugiés
Medecins du Monde a Calais au coté des migrants
Médecin du Monde appelle aux dons pour soutenir les migrants du camp de réfugiés de Calais
Recent Posts

Leave a Comment